Bienvenue sur le site officiel de la commune de Gigouzac !

Actualités



Jeudi 25 juillet, Raymonde Vayssières s’est éteinte à l’aube de ses 101 ans. Avec elle, Gigouzac perd sa première centenaire, mais surtout un pan de patrimoine… Depuis 1918, elle contemplait des générations de Gigouzacois bâtir au fil des temps ce village qu'elle aimait tant et pour lequel elle a tellement fait elle aussi. Femme de Robert le boulanger, elle a connu les charrettes puis les voitures, les chemins de terre puis les routes goudronnées, et ainsi de suite. Elle était la plus grande mémoire du village. Elle a traversé des moments difficiles à Gigouzac comme la guerre ou les inondations de 1960 et 2010. Mais elle a surtout connu des moments de bonheur à vivre dans ce village qu’elle n’aurait échangé pour rien au monde. Gigouzac, c’était une passion pour Raymonde qui en parlait si bien, même si aujourd’hui elle regrettait un peu l’ancien temps.

 

C’est une grande foule venant de tous les villages voisins qui a entouré sa nombreuse famille pour ses obsèques vendredi 26 juillet. Nous avons une pensée particulière pour sa fille, Michèle, et son petit-fils, Bruno, qui ont pris tendrement soin d’elle ces dernières années, mais également pour Solange, Soso pour les gigouzacois, son amie d’enfance qui va se trouver bien seule… Une page de plus se tourne à Gigouzac, mais Raymonde et ses beaux yeux bleus rieurs resteront gravés dans l’histoire du village et vont beaucoup nous manquer…

 


Découvrez ci-dessous "Paroles de villageois", une nouvelle rubrique destinée à vous permettre de vous exprimer sur un sujet qui vous tient à cœur.

Vous pouvez transmettre vos textes par mail ou grâce à la page contact !

Marchand de Pizza !

 

Le mardi

à partir de 18h

sur la Place de l’Église.

 

N'hésitez pas !

Régalez-vous !

                                                                





 

 

 

 

Découvrez le tout nouveau Gigou Infos !


Suite à la modification des procédures, les préfectures ne reçoivent plus les demandes de carte grise, aujourd'hui appelés certificats d'immatriculation. Les demandeurs doivent se rendre directement sur internet sur la page https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N367 ou se rendre chez un professionnel de l'automobile habilité au SIV (Système d'immatriculation des Véhicules). La liste des garagistes de votre département vous permettra de trouver un professionnel agréé près de chez vous.

 

 

Le magazine de sciences humaines et sociales "Mondes sociaux" vient de mettre en ligne le film Habiter Gigouzac auquel plusieurs d'entre vous ont participé. A voir ou à revoir!

Petit conseil : passez la qualité en HD


 

Dans le cadre du PCS (Plan Communal de Sauvegarde) de Gigouzac, vous pouvez télécharger le DICRIM de la commune ici.


Pour plus d’information sur le car des services publics itinérants, vous pouvez écrire à : cardesservicespublics@grandcahors.fr

ou contacter le 07 62 60 96 94.

 

 

Le chèque énergie va remplacer les tarifs sociaux de l’énergie en 2018. Pour en bénéficier, il est indispensable de déposer sa déclaration de revenus auprès des services fiscaux, même en cas de revenus faibles ou nuls.

Toutes les infos sur Chèqueeneergie.gouv.fr

https://selectra.info/energie/guides/demarches/cheque-energie qui contient les informations concernant la mise en place du chèque énergie en France métropolitaine. 
http://www.enedis.fr/ gestionnaire du réseau de distribution d’électricité.

 

Vous êtes propriétaire occupant, et votre logement a plus de 15 ans ?

Vous souhaitez faire des travaux (isolation, chauffage) afin de réaliser des économies d' énergie significatives ?

 

Dans le cadre du programme « Habiter Mieux », vous pouvez bénéficier d’aides importantes.

 

Télécharger
Récapitulatif des aides possibles
Habiter mieux.pdf
Document Adobe Acrobat 99.2 KB

Une nouvelle infirmière vient de reprendre le cabinet de Pélacoy à Francoulès. Elle se nomme Wissam CHARKI et on peut la joindre au 06.49.56.94.75 !



L'Agenda du village

CinéLot   -   3ème mercredi du mois
CinéLot - 3ème mercredi du mois

 

 

Mercredi 20 mars

à 20h30

 

 

Date de sortie 31 octobre 2018

1h 29min

De Laetitia Carton

 

Genre Documentaire

Nationalité français

 

SYNOPSIS:   C'est l'histoire d'un bal. D'un grand bal. Chaque été, plus de deux mille personnes affluent de toute l’Europe dans un coin de campagne française. Pendant 7 jours et 8 nuits, ils dansent encore et encore, perdent la notion du temps, bravent leurs fatigues et leurs corps. Ça tourne, ça rit, ça virevolte, ça pleure, ça chante. Et la vie pulse.

 

Bande annonce:


 

Adultes: 6 €

Enfants: 3 €

Abonnés: 5 €



Vie communale

Retrouvez ici tous les articles archivés

Paroles de villageois

Hommage à Fabrice Quéva

Fabrice: "Je suis né à Beuvry"

Le ch'ti de Gigouzac nous a quittés.

 par Jean-Jacques Maleval, La Caminade, Gigouzac

 

Fabrice Queva, né le 2 août 1955 à Beuvry, une ville de moins de 10.000 habitants dans le Pas de Calais à 35 km de Lille, près de Béthune, est décédé brutalement d'un cancer généralisé à 11h le 19 Septembre 2017 à l'hôpital de Montauban, faute de pouvoir respirer et apparemment sans souffrir. Il a été incinéré à Montauban et sa famille a organisé en sa mémoire une réunion le soir du 25 Septembre au restaurant Les Routiers qu’il fréquentait, sur la route de Mercuès. Il avait été très bien soigné dans un hôpital de Toulouse qui lui avait complètement refait le bas du visage car un cancer y avait été découvert. Et puis, aucun cancer n'avait plus été diagnostiqué. Mais, souffrant d'une phlébite au bras gauche, cela ne s'est pas bien passé ensuite entre les hôpitaux de Cahors et de Montauban.

 

Cultivé, l'homme avait fait des études d'ébénisterie et d'architecture, à 24 ans major de promotion pour son diplôme d'artisan à la conservation du patrimoine architectural européen à Venise. Il se spécialisa dans la cristallerie de luxe, notamment pour dessiner des flacons pour Hermès.

 

Son drame: l'incendie de son atelier de Boissières. Il se met à boire. Il fumait aussi un paquet de cigarettes par jour depuis l'âge de 20 ans. Il arrive dans le Lot il y a 44 ans, et atterrit  par hasard à Gigouzac, il y a 12 ans - en rentrant dans la voiture de Régine à Boissières - s'installant dans une location rue de l'Eglise, sa façade surmontée d'une grande vigne qui ferait du vin qui rend fou…

 

C'était une personnalité du village - surnommée Popeye par Delphine - qui nous régalait de ses réflexions entre bière, pastis ou whisky chez Régine où trône un de ses tableaux. Dès qu'il avait un souci, il y a avait toujours un des ses amis du village pour l'aider: Claude et Claudie, Delphine et Willy, L'Olive, Malika, Michou, Nicole, Régine et j'en passe… Il tirait les lapins et les pigeons, adorait la nature, connaissait toutes les plantes et les champignons. On a passé avec lui de bien belles soirées à refaire le monde à la Caminade. Il me rejoignait en vélo puis en quad puis plus rien. Notre deal: quelques verres, mais limités et, en échange, il me faisait le repas car c'était aussi un bon cuisinier.

 

Il laisse un frère Doris, son épouse Isabelle et une fille, Camille, 27 ans, enceinte au moment de son décès à 62 ans et dont il disait: "C'est ce que j'ai fait de mieux dans ma vie".

On l'adorait et pas prêt de l'oublier.

 

Salut l'artiste!

 

 



Les derniers travaux du village

Plusieurs chantiers ont été réalisés en 2017.

Petit aperçu de certains d'entre eux !

 

 



Diaporama du moment

Merci à tous les participants du concours photo : c'était serré !

(Thème : "La nature dans tous ses états")

Mairie de Gigouzac

Le bourg

46150 Gigouzac

                                                                  05.65.36.83.69

                                                               05.65.36.83.71  (Fax)

                                                              mairie.de.gigouzac@wanadoo.fr


 © Création - Commune de Gigouzac

Direction de la communication